Sunday, 4 January 2015

La Mère Noël et le facteur dans L'image de marque de Noël, deuxième épisode:

Here is the second episode of the sixth season of Les crises de Noël, written by our now famous Robin, in Martine's Tuesday morning French class.
To cope with this year's crisis which is  how to improve the image of Christmas, La Mère Noël, Maureen, et Le facteur, Robin, decide, quite rightly, that only the students in the Tuesday morning French class can help out, here is how:

LF : Pensez Chef….  Qui nous a aidés dans le passé ?  Le Groupe du…
MN : …Mardi Matin !  Ah, c’est doux à mon oreille. Ces gens si intelligents et doués…
LF : Si pleins de ressources…
MN : Si obligeants et prêts à aider…
LF : Et ils ne coûtent rien !
MN : Oui, ils pourraient produire un magazine en un clin d’œil.
LF : Nous pourrions demander à chacun d’écrire un article. Par exemple, Sue travaille comme psychothérapeute donc le courrier du cœur lui conviendrait parfaitement.  Il faut seulement inventer certaines lettres pour commencer. Par exemple : « Chère Sue, depuis des lustres je m’entraîne assidûment pour être choisi comme membre de l’équipe  d’élite de rennes qui tirent le traîneau de Mère Noël mais chaque année on m’a rejeté en disant que mon nez n’est pas assez rouge.  J’ai grand besoin de conseil ou je vais me tuer. »    
MN : Oh que c’est triste !  Je peux répondre : « Cher Rosenez, Un peu de chirurgie cosmétique, un changement de nom et voila !... » (Ils rient)


 Essentiellement, ce genre de magazine est plein d’articles au sujet du mode de vie ; donc nous avons besoin de recettes, de régimes, de vacances…  
LF : Alan a beaucoup voyagé en France ; il peut offrir des conseils au sujet de comment choisir l’hôtel parfait à Paris, ou bien, comment faire face à une crise de bagages en Corse.       
MN : Très bien.  Maintenant Martin ; c’est un comptable.  Il pourrait expliquer aux lecteurs comment se débrouiller dans une période d’austérité ou, bien, élucider en termes simples les problèmes dans la zone Euro. 
LF : Oui, très utile. Martin a plus d’une corde à son arc, c’est un bon chanteur aussi…
MN : Comme Alan…
LF : C’est vrai… Ils pourraient se déguiser tous les deux en renne et chanter « A Tous Joyeux Noël » sur Youtube.  On pourrait montrer des photos dans le magazine.
MN : Ça sera marrant !  Mais pour ce magazine, il faut quelque chose de plus sérieux aussi.  Sarah est intellectuelle, elle s’intéresse à l’existentialisme et aux livres de Camus et de Beauvoir.  Elle pourrait écrire la critique d’un livre.  En ce moment tout le monde parle de « Merci pour ce Moment » le livre de V R..weiler
LF : Non, c’est T...weiler.
MN : Ah oui, pardon.  Peut être que Sarah pourrait mettre en comparaison  ce livre et « L’Etre et le Néant » de Sartre.
LF : Bonne idée.  V serait l’être et H serait le néant.
MN : Génial M le Facteur ! Maintenant il faut quelque chose de plus pratique pour nos lecteurs.  Geoffrey pourrait écrire un article au sujet des difficultés d’un déménagement, il est expert.
LF : Il doit être expert, son déménagement a duré trois ans !
MN : Dans ce cas-là nous pourrions lui donner deux pages avec un gros titre, quelque chose comme : Déménagement ? C’est du gâteau. 
LF : Très bien.
MN : Hilary peut partager avec les lecteurs ses expériences d’avoir une propriété en France ; les pièges, les surprises agréables, les souvenirs les plus beaux et les désastres.
LF : Oui Chef, très utile. Maintenant nous avons besoin de quelque chose qui attire l’œil du lecteur.  Ça serait rigolo si nous pouvions avoir un scoop.
MN : Bonne idée. Quelque chose comme une interview avec la taupe à l’Elysée.
LF : Formidable !  Ou bien une interview avec ce citoyen célèbre de la Russie, G D. Quel personnage grotesque ! Mais il attire les lecteurs.
MN : Helen se tient toujours au courant, elle serait  journaliste d’investigation excellente.  Mais si ça ne marche pas… ?
LF : Elle peut écrire quelques critiques de films parce qu’elle s’y connait en cinéma.
MN : Bien. Un magazine à Noël doit avoir quelque chose au sujet des festivités de la saison. J’ai plusieurs recettes pour faire des choses intéressantes avec du fromage de chèvre…
 LF : Mais non Chef. Pardonnez-moi mais ça va être mortel !  Il faut finir avec quelque chose de fou et d’extravagant. La fête pour l’anniversaire de Janet est légendaire.  Elle peut nous conseiller comment faire la foire sur les Mendips, comment choisir notre grande tente, les groupes de musiciens et tout ce qu’il faut pour faire notre propre petit Glastonbury et faire vraiment la bringue.
MN : Ce n’est pas à mon goût mais ça va plaire aux jeunes.
LF : Pour la couverture on peut avoir une photo de plusieurs elfes souriants qui se tiennent debouts sur les épaules les uns les autres en  forme de sapin de Noël.
MN : Chouette !   Notre magazine est fini. 
LF : Pas exactement. 
MN : Ah oui, il nous faut un titre.


Suite et fin la semaine prochaine....

Don't forget that you can still join French classes either in Bristol or in Bath, French lessons start or resume next week. For more info...

No comments:

Post a comment